Téli DIARRA

Praticien Yoga & Soins Vibratoires

Nom : Téli Diarra
Naissance : 1985
Où : à Poitiers
Signe Astro : Lion
Origines : métis Franco-Malien
Taille : 1,76m

Au commencement...

Ma découverte du yoga et de la méditation s’est dans un premier temps faite par la lecture… J’ai toujours été très curieux, ouvert aux autres cultures et me posant énormément de questions. Cela me conduisit aux rayons spiritualité des librairies.

C’est ainsi que j’ai découvert les livres suivants : Le Dhammapada (les paroles du Bouddha), le Bardo Thodol (le livre des morts tibétains) et le Tantra Yoga, les 112 stances du tantra de la connaissance suprême.

C’est un monde immense qui s’ouvrit à moi. Fascinant par les récits merveilleux racontés, intimidant par l’apparente ampleur et la difficulté de la voie. Mais je ne pouvais en aucun cas ignorer ce monde.

Je commençai alors à dévorer les livres, en voici quelques-uns qui ont retenu mon attention :
Initiation (E. Haich) , La vie des maîtres (B. Spalding), L’autobiographie d’un Yogi (Yogananda), Le prophète (K. Gibran), La vie (Milarepa), Les contes initiatiques peuls (A. Hampaté Ba), Le troisième œil et Les secrets de l’aura (L. Rampa)…

Dhammapada

Considéré comme un fleuron des écrits canoniques du bouddhisme, le Dhammapada est l’un des textes les plus populaires, par sa capacité à exprimer l’essence de la pensée bouddhique sous une forme simple et poétique.

Tantra Yoga

Ce « tantra de la connaissance suprême » est probablement la somme la plus extraordinaire des moyens yoguiques jamais réunie. Il expose un yoga qui utilise le spectre intégral des pensées, des émotions et des sensations comme voie mystique.

Bardo Thodol

Le Bardo Thodol traite des mystères les plus profonds de l’existence : le rêve, la méditation, le moment de la mort… Un livre de sagesse, traversé par le souffle de l’esprit qui n’a ni commencement, ni fin et pour qui la mort est un instant de vérité, de retour à la lumière fondamentale.

Autodidacte

La lecture des livres m’incita rapidement à pratiquer. Tous les auteurs insistent sur l’importance de la pratique. La connaissance intellectuelle des expériences de la médiation ne suffisait pas, il fallait vivre cette expérience en soi-même.

Je commençais par des techniques de visualisation. Assis dans ma chambre, j’imaginais par exemple : Je me lève. Je passe par la porte fenêtre qui donne sur le jardin où une grande pyramide m’attend. J’entre et prends place au centre. La pyramide s’envole et m’emmène quelque part dans la galaxie dans mon espace personnel. C’est une grande île sur laquelle la pyramide se pose. Je sors. L’atmosphère est paisible, ressourçante, un seul mot d’ordre, se sentir bien. Un chemin se dirige vers la plage. Je profite de toutes les sensations, le sable chaud sous les pieds, je respire les embruns, me laisse bercer par le bruit des vagues, admire les reflets du soleil sur l’eau… Je commence à faire le tour de l’île par la plage. Le sable et l’eau change de couleur au fur et à mesure, sept fois. Pour chacune des couleurs, c’est mon centre d’énergie qui correspond qui se régénère et s’harmonise. Après avoir fait le tour de l’île, profité d’un dernier bain de mer, j’emprunte de nouveau le sentier qui mène jusqu’à la pyramide. Je m’y installe, elle se met en route pour me ramener dans mon jardin, je reviens dans ma chambre et dans la position assise.

En très peu de temps, cette simple visualisation a changé mon mode de vie, ma façon de voir et mon bien-être. J’entrevis les perspectives immenses de ces techniques pour l’épanouissement.

Le professeur de yoga
Une session de yoga en face de la mer. Un cadre vraiment agréable, soleil, paysage, embruns, des conditions idéales pour quelques respirations profondes et pour se sentir en harmonie avec l’environnement. Hhhhmmm 🙂

Débuts en yoga

Toujours en autodidacte je m’initiais ensuite au yoga grâce au livre Les sept lois spirituelles du yoga (D. Chopra). Un livre généraliste qui balaie un large spectre des techniques du yoga, asanas, pranayama, bandhas, dhyana…

M’appliquant consciencieusement chaque jour à développer ma souplesse et mes capacités respiratoires, je fis rapidement de grands progrès. Je ne cessais également d’étudier et d’élargir mes connaissances. Je me lançais dans de nouvelles visualisations et d’autres styles de yoga : tantôt très physiques et dynamiques comme l’ashtanga yoga, énergétiques avec les cinq tibétains ou les postures divines de Cajzoran Ali, des exercices respiratoires comme le kriya yoga, des techniques mentales comme les phosphènes ou les visualisations, l’exploration onirique avec le yoga nidra ou le yoga du rêve…

La formation

Pour pouvoir transmettre aux autres mon expérience, jai entrepris une formation diplômante de Yoga et Sophrologie à Montpellier. La tradition de cette école est celle de Desikachar, un yoga très souple accessible à tout pratiquant.

Reve et IlluminationLa sophrologie adapte des techniques orientales à notre contexte occidental. Par la relaxation, l’écoute des sensations, la reprogrammation positive du subconscient, la sophrologie aide à mieux gérer le stress, à recouvrer la confiance en soi, à préparer des événements importants, à développer les performances et à améliorer le sommeil.

Parallèlement à cette école, je suivis les enseignements d’une autre tradition, dans la lignée de Cajzoran Ali et de François Brousse. J’abordais les aspects plus spirituels de la méditation, en portant principalement l’attention sur les rêves et leur l’interprétation. Quelques-uns de mes rêves se trouvent d’ailleurs dans le livre de Bernard Mirande « Rêves et illumination ».

Autres perspetives

Maitrise de l’énergie intérieure, libération de la respiration et de la conscience, danse spontanée, chants et vocalises sacrées sont autant de voies du yoga. J’ai eu la chance de poursuivre mon apprentissage auprès de grands maîtres incarnant ces différentes formes du yoga.

Daniel Braibant est la chaleur humaine et la générosité incarnées. Art-martiaux, hypnose, yoga taoïste et tibétain, je lui dois beaucoup.

Légende vivante de l’inde, le sunyogi Umashankar a révélé le yoga du soleil.

Daniel Odier. personnalité à contre courant, balaie l’image ascétique et austère du yoga. Tandava, massage, yoga des émotions, il réintroduit spontanéité, liberté, joie de vivre dans la pure tradition tantrique.

La psychophonie d’Yseult Welsch, dans la lignée directe de Marie-Louise Aucher, permet une libération de la voix qui résonne alors dans nos corps physique, émotionnel, spirituel. C’est un véritable yoga du son.

Téli Diarra Yoga
fermer la fenetre
Inscrivez vous à la newsletter :
les derniers articles,
l'agenda des formations,
des sources d'inspiration...